Yoga à la maison

Quel est le yoga le plus physique ?

Le yoga est une activité de plus en plus cotée dans le monde pour ses innombrables bienfaits. Il détend le corps, l’esprit et le mental. C’est une activité qui vous prépare à bien réagir face à toutes émotions. Assimilable au sport, il est un remède contre les douleurs articulaires, les troubles du sommeil, etc.  Il en existe de plusieurs types, des plus doux aux plus intenses en passant par les plus physiques. Quel est le yoga le plus physique ? Nous vous en parlons dans cet article.

Ashtanga yoga

À l’origine, le yoga Ashtanga est une philosophie développée par Krishnamacharya. En effet, Krishnamacharya a été dans les années 1916 à l’Himalaya pour apprendre l’Ashtanga auprès du Maître Sri Ramamohan. Il a ensuite transmis ses savoirs à des étudiants indiens et occidentaux.

En effet, l’Ashtanga yoga est un ensemble de mots sanskrits. Il s’agit du « ashtau » qui fait référence au chiffre 8 et « anga » qui signifie membres. Les membres à leur tour font référence à huit pratiques essentielles du Ashtanga que sont :

·         les règles de développement,

·         l’autodiscipline,

·         l’art de respirer,

·         la concentration,

·         la maîtrise de soi,

·         la méditation,

·         l’illumination.

L’Ashtanga yoga fait partie des yogas les plus populaires au monde. Il est issu du Hatha yoga tel que : le Vinyasa yoga ou le yoga Iyengar. Il est connu pour ses entraînements complexes contrairement au yoga Hatha qui est plus doux. Il est sans aucun doute de la catégorie des yogas les plus physiques. En effet, l’Ashtanga yoga est basé sur des postures anciennes. C’est un yoga particulièrement rigoureux et exigeant. C’est un style idéal pour améliorer votre souplesse et votre énergie. Vous aurez grâce à l’Ashtanga yoga, la possibilité de réduire votre anxiété et votre stress.

Généralement, les postures de ce type de yoga ne changent pas. Vous avez par exemple : les salutations au soleil, les positions debout, les postures assises, les flexions arrière et la « posture du cadavre » appelée Savasana. Le dynamisme dans ce style de yoga permet d’enchaîner différentes postures au rythme de votre respiration sur une durée de 90 minutes. Grâce à la respiration, vous avez la possibilité d’éliminer les toxines de votre corps. L’Ashtanga est ainsi centré sur la respiration.

A lire aussi :  Comment faire pour faire du yoga ?

Plus vous gravissez les échelons en étapes, plus les positions deviennent difficiles à réaliser. C’est une pratique qui vous enseigne la culture de la patience, l’humilité et la compassion. L’Ashtanga vous permet de prendre conscience de votre force spirituelle. 

En effet, l’Ashtanga a de nombreux bienfaits sur l’humain comme tout autre yoga. Il ne réduit pas que les toxines dans votre corps, il participe au renforcement de vos articulations, à votre flexibilité et vous aide également à perdre du poids. C’est un exercice adéquat à la gestion du stress et de l’anxiété.  

L’Ashatanga est la meilleure alternative pour entretenir votre corps et vous libérer des énergies négatives. Cependant, pour aller au bout de vos objectifs avec ce type de yoga, vous devez avoir de la motivation. Pour atteindre vos objectifs, vous pouvez choisir de le pratiquer chaque matin pour en tirer plus de bénéfices.

Les incontournables postures Ashtanga yoga

La posture du triangle

La posture du triangle est une posture primordiale de l’ashtanga. Elle est adaptée pour l’amélioration de la souplesse. Cette position vous permet de lutter contre vos maux de dos. Elle débute par un petit échauffement afin de vous préparer à avoir une bonne flexibilité. Pour réaliser cette position, vous devez adopter la posture de la montagne en ayant vos pieds joints. 

Vous allez après expiration, écarter vos pieds d’environ 1,5 m. Ensuite, rentrez votre pied gauche vers la droite et mettez votre second pied de 90° dans la direction l’extérieur. Au cours de cette posture, vous devez garder vos hanches en face. Après ces différentes étapes, expirez en étirant votre torse et votre bassin sur le côté droit tout en glissant votre main droite sur votre jambe. Et pour finir, étirez vers la verticale votre bras gauche.

A lire aussi :  Est-ce que le yoga peut faire maigrir ?

La posture de la chandelle  

La posture de la chandelle est l’une des postures incontournables de l’Asthanga yoga. Pour réaliser ce yoga, commencez par vous allonger sur votre tapis de yoga. Ensuite, mettez le dos à plat en joignant vos pieds et en les gardant tendus en position verticale. Placez par la suite vos mains en dessous de votre dos tout en décollant votre fessier du sol. Pour réussir votre figure, vous devez maintenir vos pieds en équilibre sans les basculer en arrière.

La posture du bateau

Pour démarrer de cette posture, vous devez inévitablement vous asseoir sur vos ischions de sorte que vos genoux, vos cuisses et vos chevilles se touchent. Ouvrez, ensuite vos épaules et mettez votre menton sur votre sternum. Mettez ensuite, vos mains près de vos hanches. Une fois ces différentes étapes suivies, redressez votre corps et étirez vos bras au-dessus de votre tête dans une position verticale. Prenez le soin de respirer profondément en ouvrant votre cage thoracique.

Vinyasa yoga : quelle différence avec l’ashtanga yoga ?

Le Vinyasa yoga est une forme de yoga très dynamique et intense. Il a plusieurs points communs avec l’Ashtanga. C’est un yoga particulièrement sportif et centré sur la respiration comme l’ashtanga. Au sens étymologique, Vinyasa est issu du sanskrit qui fait référence à la synchronisation des postures sur la respiration. Ainsi « Vi » signifie « une certaine manière » et « Nyasa » fait référence à l’« attention ». Ces postures sont centrées sur la respiration.

Cette forme de yoga est assez libre malgré son dynamisme. Vous avez la possibilité d’adapter vos enchaînements. De plus, les enchaînements sont faits en musique afin de vous détendre. Avec ce type de yoga, votre aptitude au cours de l’exercice compte plus que votre performance. Contrairement au Bikram yoga et l’Ashtanga yoga, le Vinyasa varie à chaque nouvelle séance. C’est un yoga très créatif.

A lire aussi :  Comment débuter le yoga chez soi ?

Un cours de Vinyasa yoga débute souvent par une connexion à soi, à la respiration et à son corps. Une fois, la connexion établie, vous alternez avec vos différents types d’enchaînements de postures. Ces positions vont habituellement des postures d’équilibre à celles de renforcement musculaire pour finir par les plus souples. Il est donc conseillé de se laisser guider par la respiration au cours de vos différents mouvements. La fin de la séance est sanctionnée par un Savasana « posture du cadavre » et un moment de relaxation.

En ce qui concerne ces bienfaits, le Vinyasa yoga en cumule assez. Il veille à votre bien-être physique, mental et spirituel. Il vous aide par exemple à avoir une bonne concentration et une bonne qualité de sommeil. Il permet de mieux méditer et vous évite l’ennui. C’est aussi un avantage pour avoir confiance en soi.

Par ailleurs, le Vinyasa yoga est une pratique accessible à tous sans aucune distinction d’âge ou de niveau. Si vous y intéressez, il vous suffit de vous rendre dans les studios de yoga ou dans les salles de sport qui offrent ce type d’exercice. Il est conseillé de vous faire encadrer si vous êtes débutants pour éviter les éventuelles blessures au cours des exercices. Il faut préciser que le Vinyasa yoga est déconseillé aux femmes enceintes. Malgré ses multiples similitudes avec l’Ashtanga, le Vinyasa est un yoga à part entière.

En fonction de vos aspirations, vous pouvez donc vous diriger vers le yoga physique qui vous convient le mieux entre le Ashtanga yoga et le Vinyasa yoga.

Avis de la rédaction

Si vous désirez débuter en yoga, vous ferez mieux de commencer avec le Hatha yoga. C’est le yoga le plus facile. Vous apprendrez par niveau tout en préparant votre corps à des pratiques plus physiques et plus intenses.